Entreprise à mission

La Maison Vever est la première entreprise du secteur du Luxe à être entreprise à mission. Ce statut créé par l'Etat Français est destiné aux « entreprises qui souhaitent œuvrer pour le bien commun en mettant au cœur de leur modèle la résolution des défis sociaux et environnementaux ».

La Maison a pour objectif de proposer une joaillerie respectueuse de l'Homme et de la Nature, exclusivement fabriquée en France.

La Maison est membre de la Communauté des Entreprises à Mission.

Une fabrication française

La valorisation du savoir-faire français est au cœur de la philosophie de la Maison, depuis 1821.

Pour donner vie à ses créations, la Maison Vever s’entoure des meilleurs artisans français de la place Vendôme. Ils manient avec virtuosité les façons de joaillerie les plus modernes comme les plus ancestrales telle que l'email-à-jour.

L’émailleuse à laquelle la Maison fait appel, Sandrine Tessier, est Meilleur Ouvrier de France (MOF) et son atelier est labellisé "Entreprise du Patrimoine Vivant".

Le diamant du 21ème siècle, respectueux de l'Homme et de la Nature,
pousse en laboratoire :

Depuis 1821, la Maison Vever a toujours recherché et valorisé le savoir-faire, l’innovation et le génie humain au travers de ses créations.

Au 21e siècle, nous restons fidèles à cet esprit : nous utilisons exclusivement des diamants que la science des hommes parvient maintenant à faire grandir en laboratoire. A l'inverse des diamants de mine, ces diamants exceptionnels, issus de décennies de recherche, permettent une empreinte écologique minimisée, une totale traçabilité, et la garantie des bonnes conditions de travail des hommes et des femmes qui les font grandir.

Un diamant créé en laboratoire, appelé diamant de synthèse en France, est strictement la même pierre qu’un diamant issu de la mine. Composés à 100% de carbone, ils ont les mêmes propriétés physiques, optiques et chimiques. Leur unique différence réside dans leur origine: l’un a poussé sous le manteau terrestre, l’autre a poussé dans un laboratoire reproduisant les mêmes procédés œuvrés par la Nature.

L'or recyclé

Le monde regorge d’or en surface: on estime que 80% des réserves d’or de la Terre ont déjà été extraites.

La majorité de l’or extrait chaque année provient de surcroît de mines industrielles, dont l’exploitation a un impact considérable sur l’environnement : déchets miniers, pollution des sols, émission de gaz à effet de serre.

C’est la raison qui nous a ammené à choisir l’or recyclé pour nos collections de joaillerie et haute joaillerie.

Nous travaillons avec des affineurs certifiés RJC COC. L’or qu’ils recyclent provient des rebus de la production joaillière, du recyclage de bijoux anciens, d’or dentaire et d’appareils électroniques (téléphones, ordinateurs).

Nos écrins

Pour nos écrins, nous avons fait le choix de l’éco-conception.

Ils sont créés en papier et carton recyclables, labélisés FSC, garant d’une gestion durable des forêts dont ils sont issus. Les coussins qui accueillent et protègent le bijou sont recouverts de soie naturelle qui provient de fins de rouleaux utilisés par des grandes maisons de haute couture.

Marion façonne les écrins à la main avec ses équipes de l’Atelier Dreieck à Paris. La qualité et la minutie de leur travail font de chaque écrin une œuvre d’art.

(function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName("script")[0]; var b = document.createElement("script"); b.type = "text/javascript";b.async = true; b.src = "https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js"; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk);